L'ORDRE DES PALMES ACADEMIQUES

LE TIMBRE DU BI-CENTENAIRE
LE TIMBRE DU BI-CENTENAIRE

Les Palmes académiques, instituées sous cette dénomination par NAPOLÉON 1er pour honorer les membres de l'Université, remontent à 1808. Les modalités de leur attribution ont été étendues en 1866 à des personnes non enseignantes ayant rendu des services éminents à l'éducation. Le décret du 4 octobre 1955, signé par le Président René Coty, a institué l'ordre des Palmes académiques, comportant les grades de Chevalier, d'Officier et de Commandeur.

Les Palmes académiques peuvent être accordées aux étrangers et aux Français résidant à l'étranger qui contribuent activement à l'expansion de la culture française dans le monde.

Le décret du 19 avril 2002 fixe les chiffres annuels de nominations et de promotions à ne pas dépasser par grade.


                                               Commandeurs: 280
                                               Officiers: 3785
                                               Chevaliers: 7570.

 


À leur création en 1808, les Palmes académiques sont un titre honorifique réservé à l'Université (qui comprend alors également les lycées -à rappeler que le baccalauréat est le 1er des grades universitaires-). Il y a alors trois titres :

Les titulaires (qui cesse d'être conféré après 1850) : titre accordée de droit au grand-maître, au chancelier, au trésorier et aux conseillers à vie.
Les officiers de l’université (qui devient en 1850 officier de l’Instruction publique) : titre accordé de droit aux conseillers ordinaires, inspecteurs de l’Université, recteurs et inspecteurs d’académie, et aux professeurs de facultés. Il pouvait aussi être accordé aux proviseurs, censeurs et professeurs des deux premières classes des lycées « les plus recommandables par leurs talents et services ».
Les officiers des académies (puis à partir de 1837 officiers d’académie) : titre accordé de droit aux proviseurs, censeurs, professeurs des deux premières classes des lycées et principaux des collèges. Il pouvait être accordé également à des régents de collèges, chefs d’institutions et aux autres professeurs des lycées en raison de « services éminents ».
Ce n'est qu'en 1866 que les Palmes académiques deviennent à proprement parler une décoration. À l'insigne brodé fait place un insigne métallique soutenu par un ruban, de moire noire d'abord puis violette.

Enfin, les Palmes académiques prennent leur physionomie actuelle en 1955, sous la forme d'un ordre à trois grades :


Chevalier Officier Commandeur
(grade créé en 1955)
                                     © Monnaie de Paris

Aujourd'hui, cette distinction honore certains membres de la communauté éducative, enseignants ou non. Les modalités de son attribution ont été étendues, en 1866, à des personnes non enseignantes ayant rendu des services éminents à l'Éducation nationale, et elle peut, également, être accordée aux étrangers, et aux Français résidant à l'étranger, contribuant, activement, à l'expansion de la culture française dans le monde.

Les promotions et nominations, prises par décret du Premier ministre sur proposition du ministre de l'Éducation nationale, ont lieu deux fois l'an : le 1er janvier et le 14 juillet.Le décret n° 2002-563 du 19 avril 2002 a actualisé les conditions d'attribution.

 

Texte emprunté au site de nos collègues de l'Oise